Le trek des tisserands Jalq’a

Prélude

Les villages Jalq’a sont situés dans les montagnes à plus ou moins une heure de Sucre. Outre le fait d’être reculés, de ne parler quasiment que quechua et de vivre en communauté, ces villages détiennent surtout un savoir-faire ancestral pour le tissage.

Plusieurs agences de Sucre proposent de faire le tour de ces villages en 1 journée. Mais selon moi, c’est l’usine. D’autres proposent des treks de 3 ou 4 jours. Mais c’était trop pour le dos d’Arnaud. C’est possible de faire le tour des villages par soi-même mais d’après ce que nous avons lu, c’est galère.

Et donc nous avons choisi l’option galère.

De Sucre à Chataquilla

Nous nous sommes levés assez tôt dans l’optique de ne pas trop savoir ce qui nous attend.

Pour le petit-dej, nous prenons des empenadas au marché central. Le vendeur est franco-péruvien, il repère de suite notre accent et on commence à discuter. Il nous donne pas mal de conseils sur le trek que nous voulons faire. Le plus important étant d’acheter des feuilles de coca pour en donner aux habitants des villages afin de les avoir dans la poche. C’est comme ça, c’est dans la culture. Il nous apprend même que c’est une forme de respect. Et cela nous étonne à peine finalement car Alberto faisait la même chose au Pérou.

Nous avons perdu pas mal de temps à discuter et on se dépêche de trouver un taxi pour nous emmener à la station d’où partent les bus pour Chataquilla. Pas de chance, le bus vient de partir quand on arrive… et c’était le seul de la journée ! Bien gentil, le taxi se renseigne pour connaître une autre station et nous y allons. Il est 9h15, le prochain bus est à 13h. No way. Le taxi demande un plan C et nous nous rendons au plan C. Alléluia, un bus va partir dans 15 min !! Ouf, merci taxi.

Alors les bus ici… Euh… Autant nous avons eu le bus amphibie dans la jungle, autant là c’est le bus 4×4 ! Nous prenons pas mal de hauteur en peu de temps. C’est marrant car nous sommes les seuls gringos du bus et donc l’attraction principale. Le chauffeur nous lâche à hauteur d’une église à Chataquilla, quelques mètres avant le début du chemin inca que nous suivrons jusqu’à Chaunaka.

Chemin inca - Chataquilla à Chaunaka - Sucre - Bolivie

Chemin inca - Chataquilla à Chaunaka - Sucre - Bolivie

Chemin inca - Chataquilla à Chaunaka - Sucre - Bolivie

Chemin inca - Chataquilla à Chaunaka - Sucre - Bolivie

Chemin inca - Chataquilla à Chaunaka - Sucre - Bolivie

De Chaunaca au cratère de Maragua

Le chemin Inca est vraiment joli. Et pour une fois, nul besoin de faire trop d’effort pour avoir droit à un paysage plutôt sympathique. Ce n’est que de la descente jusqu’à Chaunaka, lieu du péage où nous devons nous acquitter de 10 bolivars pour passer (soit 1,30€).

Je suis persuadée que nous pouvons rejoindre Maragua en voiture d’ici mais la dame du péage me contredit. Oh shit.

Nous voilà donc reparti pour environ 4h de marche. Et nous avons que des bananes pour le dej^^.

Nous commençons donc à monter, monter, monter. O miracle, on voit un 4×4 arriver au loin!! Je lève direct le pouce et le 4×4 s’arrête, trop cool. Les 2 personnes à bord travaillent pour PLAN international, une association qui aide les différentes communautés alentours en distribuant du matériel scolaire, des médicaments, etc.

Quand nous voyons la tête du chemin que nous aurions dû parcourir à pieds, nous sommes bien contents d’être en voiture ! Nous le sommes d’autant plus quand à peine arrivés au village de Maragua, un gros orage éclate. Et il va durer 3 heures… Nous avons repéré un hostel pour la nuit mais le patron n’est pas là et sa femme parle uniquement quechua. Heureusement, les 2 Espagnols qui sont déjà à l’hôtel nous proposent de nous abriter sous le porche derrière la maison. Nous passerons donc 3h ici à regarder la pluie tomber et à écouter le tonnerre gronder. Vu le paysage alentours, il faut avouer qu’il y a pire même si on rêve d’un paquet de M&M’s devant un feu de cheminée.

À 17h, le soleil fait son come back mais le patron de l’hostel n’est toujours pas là. Nous décidons d’explorer le village à la recherche d’un autre endroit pour dormir. 

Maragua est au cœur du cratère du même nom et la vue à 360 degrés avec un arc-en-ciel en fond est juste superbe. En avançant, je vois une auberge, style petite maison dans la prairie qui a l’air vraiment trop cute. Un petit groupe est installé à l’intérieur avec du thé et café. OMG, bonheur. À mon grand désarroi, le patron me dit que c’est complet pour ce soir. Désespoir. Nous repartons en quête d’un lit. Finalement, le gars de l’auberge, appelons-le Carlos, nous rattrape. Il lui reste en fait un lit et nous demande si nous sommes OK pour le partager. Mais oui oui oui !!

Et nous voilà dans la petite maison dans la prairie autour d’un café à discuter avec Janke l’hollandaise et les 4 Français ici présents. Que du bonheur.

Comme je disais, blaireaux que nous sommes, nous n’avons pas pris de vivres avec nous et il n’est pas possible de dîner à l’hostel. Ni nulle part dans le village de Maragua. Carlos a pitié de nous et demande à une mamita du village de venir nous cuisiner un dîner typique de Bolivie. Mais qu’il est gentil !!! En attendant notre cena (à 20h mais en fait ça fera 21h), j’achète une bouteille de vin rouge bolivien que l’on déguste en regardant les autres (les prévoyants) manger. Nous sommes assez surpris par le vin car il est sucré, ce qui est inhabituel pour un rouge  ! Dans la petite maison dans la prairie, il n’y a pas d’électricité alors Carlos allume des chandelles. OMG. Le dîner arrive, une soupe et un plat, le classique riz-frites-oeuf en fait.

Un dernier coup d’oeil dehors pour admirer la voie lactée et nous allons dormir sur un matelas neuf. Et oui, cela fait seulement 2 semaines que l’hostel a ouvert. Carlos aura mis 2 ans à le construire de ses propre mains.

Cratère de Maragua - trek des tisserands Jalq'a - Sucre - Bolivie

Cratère de Maragua - trek des tisserands Jalq'a - Sucre - Bolivie

Cratère de Maragua - trek des tisserands Jalq'a - Sucre - Bolivie

Cratère de Maragua - trek des tisserands Jalq'a - Sucre - Bolivie

Cratère de Maragua - trek des tisserands Jalq'a - Sucre - Bolivie

Cratère de Maragua - trek des tisserands Jalq'a - Sucre - Bolivie

Cratère de Maragua - trek des tisserands Jalq'a - Sucre - Bolivie

De Maragua à Quila Quila

On se lève vers 7h et on découvre un chouette arc-en-ciel. Dans la maison, quelques tissus Jalq’a sont accrochés au mur. Carlos nous explique les techniques et significations des animaux tissés. Nous ne verrons jamais les tisserands. Pour le « trek des tisserands », c’est un peu light mais bon… Au final, nous avons vu les mêmes tissus à Sucre donc (presque) pas de regret.

Après le petit-déjeuner, nous partons avec Janke vers la bouche du diable à quelques minutes de marche. Janke voyage seule dans toute l’Amérique du Sud pendant un an. Elle fait du camping sauvage, c’est une grande folle. Mais elle est vraiment sympa et j’adore sa folie. 

C’est ici que nos chemins se séparent car nous allons vers Quila Quila alors qu’elle va à Potolo.

Le paysage pour sortir du cratère est toujours aussi joli. En chemin, nous croisons les écoliers qui traînent un peu de pieds. En même temps, certains marchent 2h matin et soir pour venir s’instruire. Et cela nous donne une bonne leçon de courage.

On s’enfile les 15km de chemin entre le rouge, le violet, le vert et le jaune de la nature. Je me répète mais c’est vraiment beau. Et surtout, nous sommes les seuls touristes. Nous pressons le pas sur la fin car il tonne et vraiment on n’a pas envie de se prendre la drache.

Cratère de Maragua - trek des tisserands Jalq'a - Sucre - Bolivie

Cratère de Maragua - trek des tisserands Jalq'a - Sucre - Bolivie

Cratère de Maragua - trek des tisserands Jalq'a - Sucre - Bolivie

Cratère de Maragua - trek des tisserands Jalq'a - Sucre - Bolivie

Cratère de Maragua - trek des tisserands Jalq'a - Sucre - Bolivie

Cratère de Maragua - trek des tisserands Jalq'a - Sucre - Bolivie

Cratère de Maragua - trek des tisserands Jalq'a - Sucre - Bolivie

Cratère de Maragua - trek des tisserands Jalq'a - Sucre - Bolivie

Cratère de Maragua - trek des tisserands Jalq'a - Sucre - Bolivie

Cratère de Maragua - trek des tisserands Jalq'a - Sucre - Bolivie

Cratère de Maragua - trek des tisserands Jalq'a - Sucre - Bolivie

De Quila Quila à Sucre

Nous arrivons affamés à Quila Quila vers 11h30. À 11h40, le seul petit magasin du village ouvre ! Et à 11h47, il ferme. Mais lol. Nous avons le temps de s’acheter un petit truc pour l’heure et demie de bus qui nous attend.

Nous avons du bol car le chauffeur nous invite à prendre place à côté de lui. C’est toujours plus sympa de voir la route. Enfin le chemin. Enfin le ravin. Et il pleut. La pluie nous suit jusqu’à presque Sucre où finalement le soleil se met à briller. C’est chouette.

Nous sommes vannés, on va manger chez notre cantine bis Dona Franca et on va prendre une douche. Un peu plus tard au café Condor, nous retrouvons 2 Français qui sont partis une heure après nous le matin même et qui se sont pris l’orage.

Nousavonsdelachance.com.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s