Eka Chakra – the place to be in Catemu

Prélude

Tout a commencé à Valparaiso dans ce resto Govinda où on mange assis par terre, celui qui était en bas de la subida Ecuador et qu’on a mis finalement 1000 ans à trouver au parque Italia.

On a flashé sur une grande affiche pour un volontariat dans un Eco Yoga Village à Catemu avec le combo Yoga / cours de cuisine veggie / potager & jardin / Eco-construction. Exactement ce qu’il me fallait. Et à Clara aussi :). 

Alors après une semaine séparée de ma Frite, on s’est cherché 2h dans le terminal de Santiago avant de se retrouver enfin et de prendre un bus direction Catemu.

Welcome on Eka Chakra

Le paradis. OMG vraiment c’est le paradis. Tirtha (c’est son nom Krishna) nous accueille en habit indien avec la tête rasée sauf une mèche en haut du crâne. OK juste à ce moment-là j’ai douté. Mais ça a duré 3 secondes. Pendant qu’on découvre la boulangerie, notre cabana, la cuisine, le temple, le taureau Nandy, la maison de yoga, la maison des madres, le potager, la serre de fleurs, l’école en construction et j’en passe, on se rend compte que Tirtha est l’homme le plus zen et le plus souriant du monde. Incroyable.

Volontariat Eka Chakra - Hare Krishna - Catemu

Volontariat Eka Chakra - Hare Krishna - Catemu

Volontariat Eka Chakra - Hare Krishna - Catemu

Volontariat Eka Chakra - Hare Krishna - Catemu

Volontariat Eka Chakra - Hare Krishna - Catemu

Volontariat Eka Chakra - Hare Krishna - Catemu

Volontariat Eka Chakra - Hare Krishna - Catemu - Chili

Volontariat Eka Chakra - Hare Krishna - Catemu - Chili

Volontariat Eka Chakra - Hare Krishna - Catemu - Chili

Volontariat Eka Chakra - Hare Krishna - Catemu - Chili

Volontariat Eka Chakra - Hare Krishna - Catemu - Chili

Volontariat Eka Chakra - Hare Krishna - Catemu - Chili

En fait, en venant ici, j’avais pas fait gaffe que c’était une communauté Hare Krishna (#boulet). On a eu l’occasion de poser 1000 questions aux dévots et aux madres et je vais essayer de faire un chouette résumé de cette religion malheureusement considérée comme une secte en France. Je précise que ça l’a été suite, entre autres, à des cas de pédophilie et de soi-disant recrutement abusif d’enfants alors qu’il s’agissait d’enfants dont les parents pratiquent la religion – quid de ranger le catholicisme dans une secte ??

Bref, la question n’est pas là.

Hare Krishna – Krishna !

Plus qu’une religion, c’est un style de vie qui prône la pleine conscience, la simplicité, le respect de toute forme de vie (ils sont végétariens) et la vie en harmonie avec la nature. Loin d’être des extrémistes, ils kiffent Facebook et YouTube, ils utilisent des produits ménagers bien toxiques et ne consomment pas bio. Mais ça c’est lié au continent. A cause de Monsanto, rien ne pourra être bio en Amérique du Sud, tout sera OGM dans très peu de temps et c’est bien triste. J’ai d’ailleurs rencontré une activiste obligée de déménager souvent pour éviter que Monsanto ne la retrouve. Son crime ? Distribuer des graines SANS OGM. OMG. Sans jeu de mot, c’est à peine croyable d’entendre de genre de chose.

La minute religieuse, c’est maintenant

Hare Krishna est une branche de l’hindouisme. Leur dieu Krishna a en fait plusieurs noms mais je m’attarderai pas là-dessus. Comme dirait Atma, c’est un dieu gordito qui aime bien la bouffe surtout les gâteaux. C’est donc pour cela qu’ils cuisinent beaucoup. À noter que chaque repas est d’abord donné en offrande à Krishna avant qu’on les mange. Une partie du repas est aussi préparé dans la cuisine du Temple. Ces aliments sont considérés comme étant les plus chargés en énergie positive et sont donc partagés entre tous. 

Influence hindouiste le voulant, la méditation, la pratique du yoga – dans une moindre mesure – et le chant de mantras font entre autres partie des rituels qui rythment leurs journées. Un autre, plutôt marrant, consiste à répéter « Krishna » à peu près 1800 fois par jour. Un peu abusé. Tu éternues ? « Krishna ! ». Tu ramasses un papier par terre ? « Krishna ! ». Tu tires la chasse d’eau ? « Krishna ! ».

Un point que je trouve important : leur ouverture aux autres religions. Ils en ont un profond respect. La plupart d’entre eux, ayant été élevés dans le catholicisme, croient toujours en Jésus-Christ et font toutes les fêtes religieuses. Autrement dit, ce sera orgie à Noël. On a d’ailleurs commencé à faire des Pan de Pasqua à la boulangerie.

Fin de la minute religieuse. 

Temple Hare Krishna - Catemu - Chili

Temple Hare Krishna - Catemu - Chili

Temple Hare Krishna - Catemu - Chili

Temple Hare Krishna - Catemu - Chili

Temple Hare Krishna - Catemu - Chili

Temple Hare Krishna - Catemu - Chili

Les dévots

La plupart des dévots ont fait des études, ont travaillé pour certains et ne se sont finalement pas retrouvés dans notre société capitaliste. À mon sens, on peut mener une vie simple et minimaliste sans le côté religieux. Mais chacun son point de vue. Ils se sont donc finalement tournés vers l’étude de cette religion. Grosso modo, pendant 2 ou 3 ans, ils doivent se concentrer pleinement dans leurs études et ne peuvent pas avoir de relations amoureuses. C’est là aussi qu’ils se rasent la tête en laissant une mèche au dessus (uniquement les hommes hein). La mèche représente la connexion avec Krishna. C’est un peu tiré par les cheveux.

Après leurs « études », les dévots peuvent décider de consacrer leur vie à Krishna comme Tirtha ou de retourner à une vie classique tout en pratiquant leur religion. Consacrer leur vie = voeu de chasteté et tout et tout.

Les madres

Toutes les femmes ici sont appelées « madres » (= mères). Comme les dévots, elles ont un nom Krishna différent de leur prénom civil. 

Toujours inspirées de l’Inde, elles portent principalement des saris et leurs principales occupations sont la cuisine et les tâches ménagères.

C’est là qu’on peut se permettre une remise en question de leur vision de la femme considérée comme pilier de la communauté et extrêmement importante car c’est elle qui donne la vie. Et pourtant le « pilier » est vue comme trop faible pour certaines tâches.

Pour reprendre l’expression préférée de Clara, les dévots et les madres sont des gatitos (=des petits chats). Ils nous ont accueillis à bras ouverts, ont toujours été attentionnés et ont fait en sorte que l’on ne manque de rien. Ils ont aussi répondu à toutes nos questions chiantes sur leur religion sans jamais essayer de nous convertir.

Vis ma vie dans une bulle

Une cabana pour nous toutes seules avec la meilleure douche d’Amerique du Sud, what ??!!! Trop bien. Et avec une machine à laver !! Ça faisait 3 mois que je m’en étais pas servi !! Clara vous parlerait sans doute des criquets dans la chambre et des araignées qui ont traumatisés ses moments salle de bain. A vrai dire, ce sont plutôt les paons qui miaulaient en pleine nuit qui me faisaient c****.

Paon - eka Chakra - Catemu

Heureusement, on les oubliait vite quand sonnait la cloche pour indiquer que le repas est prêt. Et quels repas !! Comme je l’ai dit, vu que leur dieu aime la bouffe, ils cuisinent beaucoup de plats végétariens différents inspirés de la cuisine indienne tous plus savoureux les uns que les autres. Hors mis le burger aux protéines de soja, giga berk. Et avec ça, on buvait des litres de kombucha.

Alors certes notre café post dej et notre Pisco Sour à l’apero nous ont un peu manqué mais 10 jours sans consommer d’excitants, c’était plutôt pas mal. Limite à refaire de temps en temps.

Cabana - Eka Chakra - Catemu - Chili

Les jours se ressemblaient sans se ressembler, c’était dingue. 

8h30 : petit-dej de roi dehors au soleil.

10-14h : volontariat, sans se presser. On adorait bosser à la boulangerie pour faire le pain intégral, les galletas d’avoine, les pans de Pasqua, les empenadas et ces p***** de 1000 alfajores qu’on n’a même pas goutés !!

On aimait bien aider à la cuisine aussi c’était jamais trop le rush. Alors par contre, interdiction de goûter les plats en préparation vu qu’ils n’ont pas encore été offerts à Krishna. C’est là où on leur a posé la question : donc vous préférez offrir un truc dégueu à votre dieu plutôt que le goûter et ajuster la chose ? Et bah oui, ils préfèrent. Passons, c’était des moments sympas.

C’était cool aussi de recolter toutes les plantes médicinales pour les faire sécher, de désherber, de cleaner la serre, etc. Bref, quelle satisfaction de faire quelquechose de ses dix doigts.

Volontariat - Eka Chakra - Hare Krishna - Catemu - Chili

Volontariat - Eka Chakra - Hare Krishna - Catemu - Chili

Alfajores - Volontariat - Eka Chakra - Hare Krishna - Catemu - Chili

Galletas - Volontariat - Eka Chakra - Hare Krishna - Catemu - Chili

Serre de fleurs - Volontariat - Eka Chakra - Hare Krishna - Catemu - Chili

Serre de fleurs - Volontariat - Eka Chakra - Hare Krishna - Catemu - Chili

Fleur - Volontariat - Eka Chakra - Hare Krishna - Catemu - Chili

Plantes médicinales - Volontariat - Eka Chakra - Hare Krishna - Catemu - Chili

Potager - Volontariat - Eka Chakra - Hare Krishna - Catemu - Chili

Potager - Volontariat - Eka Chakra - Hare Krishna - Catemu - Chili

14h : déj au soleil encore

Dej végétarien - Volontariat - Eka Chakra - Hare Krishna - Catemu - Chili

Après le déj, la sieste tombait systématiquement sur Clara, la pauvre. Sinon on chillait avec Rodolpho, l’autre volontaire Hollandais que l’on risque fort de recroiser sur notre chemin. 

El rio - Volontariat - Eka Chakra - Hare Krishna - Catemu - Chili

Volontariat - Eka Chakra - Hare Krishna - Catemu - Chili

Ruches d'abeille - Catemu

Cueillette bio - Catemu

Et sinon, je retournai à la panaderia parce que c’était cool.  À noter que si les services d’hygiène français étaient passes par là, la fermeture aurait été immédiate !!

19h : yoga avec un prof au top. Grâce à lui, je sais faire le corbeau et ça, ça n’a pas de prix ! 

20h : dîner dehors toujours, c’est le printemps comme si c’était l’été.

On a même fini une soirée par un Loup-Garou, ça m’a tellement rappelé altima.

On a eu la chance de fêter 3 anniversaires et donc de manger 3 fois pizzas / Serva Negra réalisée en mode lego. Et une fois on avait tellement faim et la nana dont c’était l’anniversaire a fait un discours tellement long… Et elle parlait si vite qu’on comprenait tellement rien… Et elle était si vieille que la chanson d’anniversaire à duré tellement longtemps… Non je rigole, blague sinon Clarara va dire que je fais ma Frouz. 

Ah oui donc Clarara, c’est la compression de Clara et de rara (=bizarre). Ça lui sied si bien.

Mini focus sur le week-end Ayurvéda

Des étudiants en ayurvédique sont venus passer 2 jours à la Finca. Avec Alba, on a eu suffisamment de courage pour se lever et aller à un cours à 6h du mat’ qui est devenu réellement intéressant à 7h. Vraiment en 2 mots, l’Ayurveda consiste à adopter un mode de vie adapté à son dosha pour permettre l’équilibre des énergies. Il y a 3 doshas : Kapha, Pita et Vata (terre, feu et air). C’est surtout sur la physionomie et la physiologie que se détermine le type de dosha de chacun. Voilà je m’arrête là pour les explications.

Une note quand même sur l’atelier lavement de nez. J’ai bien ri quand je les ai tous vu allongés sur une chaise la tête à l’envers !

Au final…

Il manque plein de détails, je peux pas tout raconter, l’expérience était trop riche en tout !

Ce que je peux dire, c’est que ça fait 3 jours qu’on est parti et qu’on a déjà 3 cafés, 1 bouteille de Carmenere et 1 de Sauvignon à notre actif. Fin de la detox, bonjour alcool, bonjour aventure !! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s