El Bolson

Prélude

Sortir de Bariloche avec des indications d’Argentins ne fut pas si simple que ça en a l’air. Pourtant c’est pas si grand. Ni compliqué. C’est juste qu’un Argentin ne sait pas dire « je ne sais pas » et qu’il indique n’importe quelle direction. Énervant. On prend finalement un taxi pour rejoindre la si célèbre route 40 et faire du stop en plein cagnard. 30 minutes plus tard – le temps de se muscler les 2 bras – un Argentin s’arrête et nous emmène directement a El Bolson devant les portes de la Casona de Odile, cette auberge si cute et si pommée. 

Le chill

Avec Clara on a cherché le défaut de cette auberge. Et puis on l’a toujours pas trouvé. Un grand terrain, des hamacs, des lits confortables, du wifi, un petit déj de ouf, une grande cuisine, un atelier pour faire du pain a la lavande qui finalement ne sent pas la lavande, une rivière, un staff qui parle français, des livres en français, des fauteuils, un staff belge aussi, de la bière brassée à la maison, du vin bio et j’en passe !

L’apéro en rentrant d’une rando, c’était vraiment home sweet home.

Pareil que le yoga au bord de la rivière.

Pareil que le dîner avec nos copains Belges Nico et Laurence.

Pareil que les siestes qui tombent encore & toujours sur Clara sans qu’elle puisse en arrêter la chute.

Différent du bus qui oublie de nous déposer à l’auberge !!! Et bim ce sera 45 minutes de plus pour nos jambes. Et en plus, il a hésité avant de nous dire qu’il nous avait oublié. OMG.

Au-delà de l’auberge – parce qu’on est sorti quand même – il y a la feria d’El Bolson. El Bolson, c’est une ancienne de ville de hippies. Même s’il y en a moins aujourd’hui, on a quand même croisé des gens un peu beaucoup yuccu qui exposent leur artisanat à la feria. Comme dirait Nico, « mais c’est dégueulasse !! ». Chacun ses goûts. Effectivement c’est pas simple d’adhérer aux marionnettes en éponge même si elles sont faites avec amour. Ce qu’on aimait surtout, c’était la bouffe. Qué bonheur la tourte carottes/fromage avec le jus de framboise.

Le must de la gastronomie el bolsienne, c’est la truite, fraîchement tabassée devant nous ou fumée. On s’est régalé.

La casona de Odile - el Bolson - Patagonie - Argentina

La casona de Odile - el Bolson - Patagonie - Argentina

La casona de Odile - el Bolson - Patagonie - Argentina

La casona de Odile - el Bolson - Patagonie - Argentina

La casona de Odile - el Bolson - Patagonie - Argentina

La casona de Odile - el Bolson - Patagonie - Argentina

Les randos

Parce qu’on méritait vraiment tous ces moments de chill après des randos de folie. Enfin plus ou moins.

La Escondita

On a commencé light avec une rando pour aller à une cascade. Et sur le chemin on a vu quoi aujourd’hui loin ??? Des maisons de hobbit !!!!! J’en pouvais plus, fallait que j’y aille. Alors au lieu de faire le chemin du retour en sens inverse, on a pris un autre chemin. Bien chiant. Et on n’est même pas passé devant les maisons de hobbits, j’étais blaz’. Et Clara aussi était blaz’. Surtout qu’on était bien loin de l’auberge. Heureusement que nos pouces magiques ont bien fonctionné pour nous éviter 10km supplémentaires.

Rando a la Escondita - el Bolson - Patagonie - Argentina

Rando a la Escondita - el Bolson - Patagonie - Argentina

Le piltriquitron

C’est de bon matin que Clara me propose de grimper au sommet du Pilquitron avec 2 Belges rencontrés la veille. Dale ! 

Un taxi nous emmène au premier refuge en y laissant quasiment son bas de caisse… On commence à marcher trabquillement pour arriver à une place avec des arbres sculptés. Charmant mais bon, y a un sommet qui nous attend. On continue notre chemin jusqu’au 2ème refuge puis on continue notre progression.

Ça monte pas mal… Puis c’est plat… Puis ça monte de dingue !! C’est une des plus belle rando que j’ai pu faire. La vue est étonnante tout le long avec les Andes toujours enneigées dans le fond. On en chie pas mal. Et on se fait doubler par 2 vieux qui tracent leur route. On se dit impressionné par eux alors qu’ils se trouvent lents. OMG. On patine dans les graviers, on passe un névé, on escalade les rochers et enfin après tant d’efforts on est en haut !! Et c’est vraiment fou. On déj là-haut. Encore un spot à classer dans les spots de folie pour pique-niquer. Une petite critique quand même, les cailloux sont pas mal pointus, qui fait que Clara n’a pas pu siester comme elle l’entendait. Qué tristé.

Ready pour la descente. Je dois avoir la pire technique de descente du monde. Celle qui consiste à glisser dans les cailloux en créant des minis éboulements. Ou parfois je fais le crabe. Et souvent je combine les deux. Mais l’important, c’est que j’arrive toujours en bas, prête à partager une bière avec 3 Belges à la terrasse d’un refuge. Qué bonheur ! C’est des petits chats. Je suis la seule à m’étirer. Tout le monde s’accorde à dire que j’ai franchement raison de le faire et qu’ils devraient faire de même. Pis ils préfèrent boire leurs bières. La flemme c’est pas français en fait, c’est belge !!

Rando au Piltriquitron - el Bolson - Patagonie - Argentina

Rando au Piltriquitron - el Bolson - Patagonie - Argentina

Rando au Piltriquitron - el Bolson - Patagonie - Argentina

Rando au Piltriquitron - el Bolson - Patagonie - Argentina

Rando au Piltriquitron - el Bolson - Patagonie - Argentina

Rando au Piltriquitron - el Bolson - Patagonie - Argentina

Rando au Piltriquitron - el Bolson - Patagonie - Argentina

Rando au Piltriquitron - el Bolson - Patagonie - Argentina

Rando au Piltriquitron - el Bolson - Patagonie - Argentina

Rando au Piltriquitron - el Bolson - Patagonie - Argentina

Rando au Piltriquitron - el Bolson - Patagonie - Argentina

Rando au Piltriquitron - el Bolson - Patagonie - Argentina

Rando au Piltriquitron - el Bolson - Patagonie - Argentina

Rando au Piltriquitron - el Bolson - Patagonie - Argentina

Rando au Piltriquitron - el Bolson - Patagonie - Argentina

Rando au Piltriquitron - el Bolson - Patagonie - Argentina

Rando au Piltriquitron - el Bolson - Patagonie - Argentina

El Cajon de Azul

Après une journée off, on est de nouveau au taquet pour une rando au Rio Azul. Pour rejoindre le point de départ, on doit prendre un bus jusqu’à El Bolson puis un autre qui part à midi pile, le seul de la journée. Sauf qu’il vient pas à midi. On attend avec 2 Argentines super jeunes, super cute. Et en fait on attend au mauvais endroit. Alors on change de spot. Et on attend. Sauf qu’on n’est toujours pas au bon endroit… Alors on bouge et on attend encore jusqu’à 13h… Alléluia le bus arrive.

Il nous trimballe sur un chemin de terre jusqu’au départ. Et là, il pleut. Boooonnnnnn…. Parfait. On y va quand même, on monte, on descend, on monte, on descend. Ça ne fait que ça. Le chemin n’est pas hyper passionnant mais comme on tchatche, ça passe plutôt vite.

On arrive enfin au refuge avec sa piscine naturelle. C’est là qu’on comprend pourquoi le rio Azul s’appelle ainsi. C’est bleu quoi. On a tout juste une demie heure pour en profiter après quoi on doit repartir pour chopper le bus de 19h.

Je sais pas pourquoi mais cette rando pas si dure nous a crevées, on s’affale à la table du refuge devant un petit remontant en attendant le bus. Et en rentrant, on se fait une grosse pizza devant un feu de cheminée. Va savoir pourquoi il y a un feu sachant qu’il fait pas froid. Mais on kiffe quand même.

Rando el cajon de Azul - el Bolson - Patagonie - Argentina

Rando el cajon de Azul - el Bolson - Patagonie - Argentina

Rando el cajon de Azul - el Bolson - Patagonie - Argentina

Rando el cajon de Azul - el Bolson - Patagonie - Argentina

Rando el cajon de Azul - el Bolson - Patagonie - Argentina

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s