Bali

Prélude

J’ai démissionné. Sans plan précis et avec 3 mois de préavis. Et donc, je suis partie à Bali. C’était le 22 novembre à 22h30. 4h plus tôt, je signais mon nouveau CDI. Ma confiance en la vie est illimitée.

C’est comme si 3 jours avaient été 1 jour

Nuit de jeudi à vendredi : Paris > Moscou : 4 heures de vol

Vendredi : Escale à Moscou : 10h (non je ne suis pas sorti pour admirer les toits meringues, j’avais une valise prévue pour Bali et la flemme de me faire un visa transit. Alors j’ai regardé les poupées russes du duty free. Pendant 10h dude.

Vendredi et nuit de vendredi à samedi : Moscou > Denpasar : 12h de vol SANS écran. Je répète : sans écran, c’est-à-dire sans film, sans musique, sans majong. Avec un personnel à bord dont l’anglais se limite à « fish or chicken ». Il n’y avait même pas de sac à vomi !!! Heureusement, il y avait des gommettes-étoiles au plafond et comme l’avion était vide, j’ai pu m’allonger sur ma rangée pour les admirer <3. #stargazing.

Samedi 8h : Je pensais que c’était le soir mais en fait c’était le matin.
J’avais juste envie de dormir MAIS :

  • Je devais trouver mon taximan pour m’emmener jusqu’à Ubud
  • Tous les distributeurs de l’aéroport avaient décidé de ne pas me donner d’argent
  • Le checkin de mon hostel était à 14h

#désespoir

Finalement :

  • J’ai trouvé mon taximan
  • Il m’a déposé à un distributeur et je suis devenue millionnaire en moins de 12 secondes
  • L’energie balinaise est revenue dans mon corps et je suis partie en vadrouille dans les rues d’Ubud pour faire le traditionnel tour de repérage et goûter une ou deux spécialités locales jusqu’à ce que j’ai cette impression que quelqu’un me frappe sur la nuque avec une batte de baseball. Dommage, le spectacle de danse traditionnelle au Palace d’Ubud était chouette (c’était Legong Dance de la troupe Bina Remaja), me suis éclipsée pour aller m’écraser dans mon lit.

Ah oui, détail : pluie tropicale + chaleur tropicale = je n’ai pas de mot, je te laisse imaginer la sensation.

Ca va, j’ai pas si mal vécue ma journée de touriste à Ubud comme je n’aime pas l’être.

J’étais tellement en mode écrasée que le lendemain… :

« Carine, Carine, are you Carine ? Taxi for you Carine. Taxi for you at 9 ».

OMG qui me parle et où suis-je ?ça me revient.Je suis à Bali, hier j’ai booké un tour pour visiter les alentours d’Ubud et j’ai RDV à 9h. Et évidemment comme on est dimanche, mon réveil qui sonne tous les jours de la SEMAINE n’a pas sonné. Echec. Réveil en fanfare, préparation en 5 min chrono, atterrissage dans le taxi les yeux encore tout collés et la peau déjà toute collante. 

Pour info, j’ai payé 140K rupies mais uniquement pour le service de transport, les entrées dans les différents lieux ne sont pas incluses ! Certains de mes covoitureurs ont payé 250K pour la même chose… Renseignez-vous et négociez !

Je vais m’attarder sur les différents lieux, je vais juste les lister et vous mettre plein de photos ! Comme j’étais clairement dans le gaz pendant cette journée, le degré de pittoresque est largement limité…

Goa gajang : temple « éléphant » (parce que Goa ça veut dire Eléphant héhé). Je ne suis pas rentrée à l’intérieur et mes compagnons m’ont dit que ça ne valait clairement pas franchement le coup donc pas de regret. Le truc à Bali, c’est que quand tu as visité un temple, tu en as visité 50… Ticket d’entrée : 50k rupies.

Gunung kawi : Rocky temple. Pareil, je ne suis pas rentrée dans ce temple. En revanche, juste à droite de l’entrée, il y a un escalier qui monte vers un café avec un chouette panorama. C’est là que j’ai dégusté mon premier café balinais.

En vrai, c’est le principe du café turc, c’est-à-dire que tu mets la poudre NON soluble dans ton verre, tu mets l’eau, tu attends que la poudre tombe et tu bois. Pas dingo dingo.  Ticket d’entrée : 50k rupies.

Tempaksiring -Tirta Empul : celui-ci je l’attendais avec impatience pour avoir vu quelques photos ! Je n’ai pas été déçue. Les gens viennent se baigner dans ses bains sacrés pour se purifier, tous en file indienne, c’est assez impressionnant à voir ! C’est également là que j’ai vu maaaaaasse d’offrandes. Ticket d’entrée : 50k rupies.

Interlude des offrandes

Alors comment t’expliquer sans t’embrouiller :

  • Il y a d’abord les offrandes qu’on appelle Segehan qui sont pour les démons. Ce sont celles qui sont déposées sur le trottoir, qui contiennent des trucs plus ou moins bons et qui se font piétiner toute la journée. Mais ça, peu importe, ce qui compte c’est le fait de les avoir déposer.
  • Et puis il y a les vraies offrandes, les Canang Sari, qui sont déposées en hauteur à l’entrée des temples et des maisons avec des fruits, des petits gâteaux et de l’encens. C’est comme un rituel de gratitude : les Balinais offrent aux dieux ce qu’ils reçoivent de sa part.

Temen Coffee and chocolate : plantation de café et de cacao et dégustation qui va bien avec. Temps calme en l’occurrence et l’occasion de faire un peu plus ample connaissance avec les gens du groupe. Au niveau de la dégustation, la plupart des thés, cafés, chocolat étaient hyper sucrés donc dommage, ça cassait un peu tout le goût ! Entrée et dégustation gratuites !

Kintamani : pause déj dans un resto avec vue sur le mont Batur et le lac Batur. Pas de bol, c’était tellement couvert que la vue sur le mont était vraiment limitée même si on était proche.

Tegallagan : les famous rizières en terrasse sous une pluie torrentielle. L’avantage : j’étais la seule à me balader dans les terrasses aux allées boueuses. L’inconvénient ? Les photos pourraient être mieux ! En vrai, ce sont les terrasses les plus touristiques d’Ubud et peut-être même de Bali et j’en ai pourtant vu des quasi plus belles dans la région de Sidemen entre Ubud et Amed.

Je suis rincée – dans tous les sens du terme – mais je suis en mode optimisation de mon temps alors je vais faire un tour du côté de la Montagne des Singes (que je ne visiterai pas vu mon amour pour le monde animal) et surtout je pousse jusqu’au SPA Venezia dont les mérites sont vantées dans le Routard.

OMG le massaaaaaaaaaage. 1h45 de massage, gommage, modelage et bain à fleurs de frangipanier avec du thé et de la pasthèque. Moment le plus kiffant de ces 2 jours !

papaye - ubud - bali - indonésie
palmiers - ubud - bali - indonésie
statue temple - ubud - bali - indonésie
statue temple - ubud - bali - indonésie
statue temple - ubud - bali - indonésie
faune - ubud - bali - indonésie
jungle - ubud - bali - indonésie
feuilles - ubud - bali - indonésie
temple - ubud - bali - indonésie
temple - ubud - bali - indonésie
fleur - ubud - bali - indonésie
temple - ubud - bali - indonésie
vue de Goa gajang - ubud - bali - indonésie
offrandes - ubud - bali - indonésie
Tempaksiring Tirta Empul - ubud - bali - indonésie
Tempaksiring Tirta Empul - ubud - bali - indonésie
Tempaksiring Tirta Empul - ubud - bali - indonésie
Tempaksiring Tirta Empul - ubud - bali - indonésie
Tempaksiring Tirta Empul - holy spring - ubud - bali - indonésie
Tempaksiring Tirta Empul - holy spring - ubud - bali - indonésie
offrandes - ubud - bali - indonésie
Mont batur - bali - indonésie
Mont batur - bali - indonésie
Mont batur - bali - indonésie
Mont batur - bali - indonésie
durian - bali - indonésie
cacao - bali - indonésie
Tegallagang - rizière - bali - indonésie
Tegallagang - rizière - bali - indonésie
Tegallagang - rizière - bali - indonésie
Tegallagang - rizière - bali - indonésie
Tegallagang - rizière - bali - indonésie
Tegallagang - rizière - bali - indonésie
Tegallagang - rizière - bali - indonésie
Tegallagang - rizière - bali - indonésie

départ pour Uluwatu et 3 semaines de formation de prof de yoga à Sannyas Yoga Academy. Je pousse quelques photos prises aux alentours pendant les quelques moments de pause, that’s it !

Thomas beach - plage - Uluwatu - Bukit - Bali
Thomas beach - plage - Uluwatu - Bukit - Bali
Thomas beach - plage - Uluwatu - Bukit - Bali
Thomas beach - plage - Uluwatu - Bukit - Bali
fleur de frangipanier - Uluwatu - Bukit - Bali
fleur de frangipanier - Uluwatu - Bukit - Bali
Surf - Single Fin - Uluwatu - Bukit - Bali - Indonesie
Surf - Single Fin - Uluwatu - Bukit - Bali - Indonesie
fleur - Uluwatu - Bukit - Bali
Uluwatu - Bukit - Bali - Indonésie
Uluwatu - Bukit - Bali - Indonésie
Uluwatu - Bukit - Bali - Indonésie
Uluwatu - Bukit - Bali - Indonésie
Uluwatu - Bukit - Bali - Indonésie
Sannyas yoga academy - Uluwatu - Bukit - Bali
Sannyas yoga academy - Uluwatu - Bukit - Bali

Amed & les petits poissons

Je quitte Uluwatu direction Amed pour 24h de plongée / snorkeling 😄 Après 3 semaines au même endroit, je suis contente de bouger ! Je troque les plages de sable fin d’Uluwatu contre les galets noirs d’Amed. Et en guise de soirée de bienvenue, une séance de Yin Yoga avec vue incroyable sur la baie et le coucher de soleil. Merci Sophia, ma roomate hollandaise pour le bon plan. C’est là qu’arrive le 3ème meilleur moment du voyage : regarder Into The Wild en buvant une infusion gingembre-citron avec des gens que je connais pas. Risque & Aventure hein.
Et du coup, mon 2ème meilleur souvenir, c’est Marriett ❤️ 50 ans, hollandaise, vit dans une tiny house et voyage tout le temps. Moi dans 20 ans en fait. Je la connaissais à peine et je l’aimais déjà. Merci les débats entre 2 plongées.Et sinon oui le spot de plongée à Tulamben avec l’épave du Liberty est incroyable. Il y a des poissons de toutes les couleurs, de toutes les tailles, de toutes les formes… Un vrai petit paradis. Il manquait juste les raies Manta et les requins-baleines. Next time.

Sidemen

Passage express à Green Leaf (café cute au bord de la plage) avant de sauter dans mon taxi pour Sidemen. La jungle succède aux fonds marins : des rizières, des arbres de partout, un peu de pluie, c’est luxuriant de ouf. Je suis hyper impatiente d’arriver dans l’hotel que j’ai réservé avec une chambre privée, une baignoire, une piscine à débordement et tout et tout. Je n’avais jamais vécu un checkin aussi long. Trop de courbettes. Mais la petite nana de l’accueil était tellement trop cute, comme tous les Balinais d’ailleurs.
Avant de profiter de mes privilèges de [riche] occidentale, je vais me balader dans le village. C’est tellement calme et serein… Sidemen, c’est clairement mon coup de coeur à Bali.
Surtout l’épisode du bain. Je rappelle que ça fait presqu’un mois que je vis en dortoir et là je compte clairement profiter de ma salle de bain. Alors je ramasse des fleurs de frangipanier, j’achète un truc trop bon à boire (en vrai, j’aurai kiffé du vin), je rentre à l’hôtel et je me fais couler un bain… Et puis je sais pas, l’eau chaude devait être en option… #Tristesse absolue. Surtout que je m’en rends compte après. Voilà, échec. Et en plus la planète ne me remercie (conscience calmée vu la quantité de pluie que j’ai vu tombée à Bali).
Echec compensé par la matinée du lendemain au marché local et dans la piscine à débordement. Mouahah. 
Sidemen - Bali - Indonésie
Sidemen - Bali - Indonésie
Sidemen - Bali - Indonésie
Sidemen - Bali - Indonésie
Sidemen - Bali - Indonésie
Sidemen - Bali - Indonésie
Sidemen - Bali - Indonésie
Sidemen - Bali - Indonésie
Sidemen - Bali - Indonésie
Sidemen - Bali - Indonésie
Sidemen - Bali - Indonésie
Sidemen - marché - Bali - indonésie
Sidemen - marché - Bali - indonésie
Sidemen - marché - Bali - indonésie
Sidemen - marché - Bali - indonésie
Sidemen - marché - Bali - indonésie
Sidemen - marché - Bali - indonésie
Sidemen - marché - Bali - indonésie

Ubud pour boucler la boucle

C’est évidemment Ketut qui me ramène à Ubud. Pourquoi « évidemment » me direz-vous ?

Interlude des prénoms balinais

Parce qu’en fait à Bali, il y a 4 prénoms qui sont donnés dans l’ordre de naissance dans la fratrie. Ce qui donne :

  • Enfant n°1 : Wayan ou Putu (mixte) ou Gede pour un petit mec
  • Enfant n°2 : ce sera Made ou Kadek
  • Enfant n°3 : Nyoman ou Komang
  • Enfant n°4 : Ketut

Et au 5ème, tu recommences ! Easy hein ?

Bref, ce Ketut ci, bien que souriant et gentil comme tous les Balinais, était un peu trop axé business à mon goût et au bout d’une heure et demie de trajet, j’étais bien contente de descendre pour trouver la vraie gentillesse désintéressée de mon hôte au Vanara Sugriwa (que je recommande vraiment, ne serait-ce que pour la crêpe du petit-déj).

Comme tous derniers jours de voyage, j’avais prévu d’aller à 1000 endroits différents et de goûter encore aux 36 spécialités locales que je n’avais pas eu le temps de tester. Ce qui a donné pour moi et en vrac :

  • Faire des courses à Bali Buda (3 fois je crois, dont une pour attendre la livraison de savon à la coco)
  • Rester planter 1000 ans devant les malas de la petite boutique en face de Radiantly Alive
  • Manger assise par terre du riz à la sauce Satay (celle à la cacahuète)
  • Boire du Chaï Latte
  • Respirer l’air vraiment pollué
  • Éviter les offrandes sur les trottoirs
  • Rentrer dans toutes les boutiques de yoga et de cristaux
  • Enfin goûter le Jemu ! Le Jemu, c’est une boisson genre hyper healthy à base de curcuma. Honnêtement, c’est pas très très bon
  • Prendre la pluie
  • Se faire un gros pavé de thon en sachant que je suis dans les terres et que je doute de l’existence des camions frigo et du respect de la chaîne du froid. 
  • Réessayer la robe jaune indécente chez Bones & Blood
  • Et le best : me faire masser pendant 3 heures par Made au Clear Café (la 2ème dans la fratrie si tu me suis bien ;)). Oui, oui, 3 heures. Tout y est passé.

Et voilà… tout ça pour dire qu’il fait bon vivre à Bali et que je comprends l’Australien Envahisseur même si je suis contente de ne pas l’avoir croisé tant que ça. Ce qui aurait été une toute autre affaire si j’étais aller à Semyniak et Canggu, ô capitales de l’expatriation !

Une réflexion sur “Bali

  1. Ping : #6 – Yoga Ajna Chakra – 30 min – Après, on se pose.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s